Skip to main content

Almanach du Commerce de Paris

Almanach du Commerce de Paris

 

     L’Almanach du Commerce de Paris de l’année 1799 diffère des autres almanachs de Paris présentés ici. Les lecteurs à qui cet almanach est destiné ne sont pas les femmes d’une élite parisienne ; il s’adresse plutôt aux Français moyens qui cherchent une liste des marchands de Paris, soit pour l’utilisation personnelle, soit pour l’utilisation professionnelle. C’est donc un groupe qui, par défaut, serait composé de beaucoup plus d’hommes que les lectrices de l’Almanach des Grâces ou l’Almanach des Modes et de la Parure.

     Un aspect frappant de cet almanach est que, bien qu’il contienne un  calendrier républicain, il contient aussi un calendrier grégorien. Cet almanach date de 1799, à la fin de l’époque révolutionnaire républicaine ; c’est ainsi qu’on s’attendrait à ce que les citoyens de Paris soient accoutumés à l’emploi du nouveau calendrier. Mais l’inclusion des deux calendriers dans cet almanach pratique implique que ceci n’est pas peut-être le cas. Même si le gouvernement révolutionnaire a déclaré un nouveau calendrier, ce n’est pas nécessairement vrai que ce calendrier ait été adopté par les sujets de ce gouvernement dans leur vie quotidienne.

     Le contraste entre le désir de ce almanach de se présenter dans une manière qui ne contredirait pas avec les idéaux de la Révolution, mais qui s’accorderait aussi avec les réalités du peuple qu’il cherche à servir, est évident dans la section « Avis ». Les rédacteurs se réfèrent à l’année dans la mode républicaine, et s’appellent « citoyens Duverneuil et de la Tynna » mais ils mettent aussi l’accent sur le désir d’être utile pour le public.

Almanach du Commerce de Paris