Skip to main content

Almanach des Bergers

Almanach des Bergers

Almanach des Bergers, pour l’année M. DCC. XCIII, contenant deux méthodes faciles, l’une pour connaître l’heure de la nuit à l’aspect des étoiles, et l’autre pour connaître la position des planètes chaque jour de l’année.

« Quel bras peut vous suspendre, innombrables étoiles !

Nuit brillante, dis-nous qui t’a donné tes voiles ? »

Racine, Poème de la Religion

A Paris, chez Pellier, imprimateur, rue des Frouvaires, no. 527 ; Bouqueton, libraire, vieille rue de Temple, no. 11 ; et Demoraine, libraire, rue Saint-Jacques, vis-à-vis la fontaine Saint-Severin, aux associés.

1793, an premier de la République française.

     Dans cet exemple, on peut voir une autre sorte d’almanach populaire qui vient de l’époque révolutionnaire. Contrairement à l’Almanach du Département des Hautes-Alpes, l’Almanach des Bergers ne se concerne pas du tout avec la politique ou les affaires du gouvernement.  Il adresse plutôt les affaires de la paysannerie qui sont les lecteurs visés de l’almanach : comment marquer le passage du temps avec les étoiles et les planètes.

     On peut encore remarquer les effets de la Révolution dans la page de titre de cet almanach : l’année est dite « an premier de la République » — et dans l’almanach propre, l’auteur adresse les lecteurs comme « citoyens » — mais ce sont des questions de langage, et pas de contenu.